Oct 23 2010

que le monde sommeille par manque d’imprudence

Publié par à 9:02 dans aphorisme,sur le vif

En ces temps perturbés, où l’on sent le désespoir s’installer, je me suis payé l’album « les marquises » de Brel. Avec l’incontournable Jaurès … une chanson qui m’a fait taire un jour une harmonie municipale qui célébrait la transformation de notre rue en avenue du Général de Gaule …
le très cinématographique et totalement désespéré Orly à ranger au côtés de l’hymne à l’amour et ne me quitte pas, les mélancoliques et désespérés marquises la révolte de voir un ami pleurer ou de vieillir. Et surtout …
La perle testament jojo …
Allez les petits gars ne trahissez pas vos rêves d’enfants et sachez « que le monde sommeille par manque d’imprudence », l’âge n’est qu’une trahison celle de nos rêves celle de notre corps. Six pieds de terre n’est pas assez pour couvrir la voix du grand Jacques.

La vie ne vous use que si vous ne l’utilisez pas. Ne laissez personne dire ce que vous devez être, ce que vous devez faire … le monde peut changer le monde est en vous

Poster le premier commentaire

Poster une réponse


Hébergement 1&1 Dual essentiel 60 requêtes en 0,107 secondes.